Depuis bientôt une quinzaine d’années Maison Kitsuné habille et fait danser la nouvelle génération. À l’origine, une amitié franco-japonaise entre Gildas Loaëc et Masaya Kuroki.

Après un voyage au Japon en 2002, les deux amis créent Kitsuné, « renard » en japonais, un label à l’image d’un animal perçu au Japon comme ayant plusieurs visages et apparences. S’adressant aux amoureux de mode et de musique, la marque sort sa première compilation en 2005 avec au programme Au Revoir Simone, Metronomy, Architecture in Helsinki, Hot Chip ou encore Digitalism.

Après quelques années, Kitsuné est rapidement associé à un label de qualité de par le succès que rencontrent ses nombreuses compilations. Elles permettent à de nombreux groupes de percer ou de sortir leur premier album comme Two Door Cinema Club en 2010 avec Tourist History et leur très populaire Undercover Martyn.

Petit à petit, le petit label indépendant grandit et commence à s’établir comme un vrai créateur de tendances, faisant connaître les derniers talents de la pop, de l’indie-rock et de l’électronique. En ne se limitant pas à un genre en particulier, Maison Kitsuné devient l’emblème d’une génération souhaitant simplement découvrir des trucs cools qui sonnent bien et qui donnent envie de danser.

C’est sans surprise qu’on découvre que les nombreux talents de la french touch actuelle figuraient sur les compilations Kitsuné il n’y a de ça pas si longtemps. J’ai nommé Fakear, Superpoze, Douchka et Dream Koala parmi tant d’autres. C’est également l’occasion ce mois-ci pour Les Gordon de sortir son dernier EP « Abyss » où on y retrouve le féérique Shiho & Kyoko.

Que ce soit en France ou au Japon, Kitsuné parvient à lier l’élégance parisienne à l’harmonie tokyoïte avec brio. En s’établissant comme une marque cosmopolite, Kitsuné rayonne grâce à ses différents boutiques, cafés ou corners dans les endroits les plus chics des capitales du Palais Royal à Paris en passant par Aoyama et Daikanyama à Tokyo.

Avec Maison Kitsuné, Gildas et Masaya distribuent chaque année leurs nouvelles collections floquées de leur plus beau renard. La volonté de créer une esthétique hybride entre Paris et Tokyo à travers des vêtements chics et de qualité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De même, Kitsuné est l’exemple d’une collaboration franco-japonaise ayant influencé déjà pendant presque 15 ans la musique « pop » au sens large. Ce qui n’est pas près de s’arrêter au vu des derniers évènements Kitsuné organisés aux quatre coins du monde (Beirut, New York, Paris, Londres, Lyon, Tokyo…) comme la dernière Kitsuné Club Night à ageHa, un des plus gros clubs de Tokyo où on pouvait retrouver RAC, Pat Lok, Gildas et Boys Get Hurt.

Kitsuné organise également des Afterwork entre Paris et New York deux fois par mois jusqu’à la fin de l’année, si ça vous branche rendez-vous sur leur site officiel.

Après cette vue d’ensemble, il est facile de comprendre pourquoi Kitsuné est une marque et un label qui plaît tant. Toujours à l’affût des nouveautés, les deux compères prennent soin de partager leur sens de l’esthétique visuelle et sonore pour le plus grand bonheur de chacun.