Vous souhaitez passer quelques minutes de divertissement sur Culture Creators ? La rubrique « Top of the week » est faite pour vous ! Voici donc l’humeur électro de la semaine.

Par-ad-is

« Ajoutez deux lettres à Paris : c’est le paradis. » J. Renard

La scène électronique parisienne est-elle réellement parvenue à combler son retard sur celles de nos voisins européens comme celles de Londres et Berlin ? Qu’en est-il des clubs de la capitale, de la qualité des DJs ou encore de l’atmosphère générale ? Afin d’y répondre, Djsounds a produit une série documentaire dont le premier épisode se nomme The Underground Sound of Paris. Une énorme réussite.

La plongée dans ce monde à part s’effectue aux côtés des principaux acteurs de la montée en puissance de l’électro parisienne : Laurent Garnier, Antigone, François X ou encore DJ Deep. Jouissif, cet épisode montre à quel point Paris s’impose comme un lieu clé de la musique électronique. Le résumé, D’Julz nous l’offre en quelques mots : « I was in New-York in 93, It was the pic for house, at least. I would say Berlin, 10 years ago, it was also very important time and definitely I can recognize it’s Paris turn”. A voir de toute urgence !!

 

Hommage

Don qui exprime le respect, l’admiration, la reconnaissance de quelqu’un. Source : Larousse

La fermeture du Fabric, le mythique club londonien, marque la fin d’une époque. Tous les plus grands se sont succédés aux platines du club et se sont d’ailleurs mobilisés pour éviter sa fermeture définitive. La mort de deux jeunes clubbers pour cause de consommation de drogues aura donc été fatale puisque le club s’est vu retirer sa licence par la mairie de Londres.

Au-delà de la fermeture d’un club, c’est toute la scène électro londonienne qui se retrouve au bord du précipice. Allez tout n’est pas négatif puisqu’on a récupéré au passage un certain mix de Justice de 2007 composé pour le Fabric. Mix refusé à l’époque car sans doute trop peu orienté techno pour le club… Notre conseil ? Ruez-vous dessus ! Un petit bonheur de 45 minutes qui nous est offert par Busy P et son label Ed Banger.

 

Antimoine

Numéro atomique : 51. Symbole : Sb. Etat ordinaire : Solide. Groupe des pnictogènes. Prix moyen à la tonne : 7 500€.

Vous souhaitez voir ce que ça pouvait donner l’électro dans un gros club de Manchester dans les 80’s et 90’s ? Direction le Blog 51 The Haçienda. Un blog qui répertorie et vous propose le téléchargement gratuit d’un bon nombre de sets de grands DJs tels que Laurent Garnier ou Frankie Knuckles. Ces sets sont bien évidemment ceux de leur passage au sein du club.

N’hésitez pas à y faire un tour surtout si l’envie pressante de transformer votre appart’ en club underground se fait sentir. Et si vous êtes de passage à Manchester, vous savez désormais que ça se passe au FAC 51 The Haçienda !