Depuis mon dernier article, je me suis remise des émotions de mon séjour parisien. En même temps il fallait bien ! Stockholm a soudainement changé, s’est maquillé d’un manteau blanc, la lumière du froid est apparue… Quand on vit dans un pays scandinave, on a hâte de voir ce que va donner l’hiver, pourtant nous avons tendance à appréhender le froid et le manque de luminosité (et/ou de soleil).

Flattée de pouvoir vivre l’expérience, j’essaie de comparer un peu mes ressentis, autant avec mon voisin suédois qu’avec ma voisine portoricaine. Il fait froid, certes, on s’y préparait c’est certain, mais pas si tôt ?

Pour dire vrai, j’imaginais un mois de novembre comme on me l’avait prédit : « Il fera froid, gris, humide, il va beaucoup pleuvoir et il n’y aura plus de lumière ». J’ai pensé très fort « pourquoi me dégoûte t-on de ce pays ?! ». Le mois a effectivement commencé sous les bonnes prédictions des Suédois… Grisaille, froid et pluie, un combo à vous enfermer pour manger des kannelbulle et boire des chocolats chauds toute la journée !

Les Suédois ne sont pas dérangés par les pluies ou les nuages, encore moins le froid. Il faut s’équiper de bonnes matières, d’un bon moral et de doux sourires, si vous avez tout ça, vous serez (presque) sûrs que l’hiver va bien se passer… J’avais peur d’affronter des journées sans soleil et un mois de novembre sous le signe de la mauvaise humeur… On raconte qu’en novembre, la sève tombe des arbres et que ce phénomène se répercute sur l’homme (je serai incapable de vous citer ma source). Alors, je me disais, ancienne parisienne que je suis : « sans bar à vin (pas cher), sans terrasses, sans vin chaud, sans le canal Saint-Martin, OÙ VAIS-JE PASSER L’HIVER ? Ou plutôt « COMMENT VAIS-JE SURVIVRE ? »

À ma grande surprise, pendant la première semaine de novembre ce n’est pas la pluie qui m’a prise de court, mais la neige. Oui, je n’étais (vraiment) pas préparée. Aucun Suédois n’était préparé. Un manteau blanc d’un mètre de haut s’est levé sur Stockholm. C’était un moment assez magique qui vous laisse bouche bée. La ville se retrouve revêtue d’un blanc immaculée et laisse apparaitre un charme tout à fait propre à la Scandinavie… La flottée de buildings et de maisons colorées rayonnent et laisse place à un tout autre mode de vie ! C’est rare qu’il neige autant en novembre : « ça n’est pas arrivé depuis 20 ans » vous dira mon voisin ».

Ça y est on sort les skis et les luges ! Commencez d’abord par mettre de bonnes chaussures et courez vite sentir le craquement de la neige sous vos pieds. Stockholm ressemblait soudainement à cette ville miniature que l’on secoue dans les petites boules en verre du gift shop… Le soleil se couche maintenant à 15h25, il vous surprend en donnant au ciel les tonalités d’un nuancé de couleurs chaudes.

La ville s’est arrêtée le temps d’une journée, plus de voitures, plus de bus, les écoles ont fermé, les chocolats à la cannelle ont émergés : ça y est, l’HIVER EST LÀ ! En général, tout est prévu pour éviter ce genre d’incidents, les Stockholmois ont pour habitude d’installer les pneus neige début décembre ce qui a donné à la ville un autre charme : un peu d’imprévu…

A suivre…