Aujourd’hui, grande nouvelle, on attaque un genre que l’on n’avait toujours pas vu dans Un jours, un court : la science-fiction ! On sort également des canons de narration classique pour passer sur quelque chose de beaucoup plus contemplatif mais qui nous fait voyager et nous donne, à nous aussi, l’envie d’être des aventuriers, des randonneurs ou encore des nomades de l’espace. Bienvenu dans Wanderers d’Erik Wernquist.

Le pitch : découvrir tout simplement de quoi sera faite l’exploration spatiale de demain. Celle que l’on ne verra jamais de notre vivant mais que des scientifiques ont tout de même déjà imaginé. Car oui Wanderers, c’est plus qu’un simple film de science-fiction purement contemplatif. C’est une véritable bande démo de ce que sera le quotidien des explorateurs de demain, du moins selon les projections des scientifiques d’aujourd’hui. Ascenseurs spatiaux, combinaisons futuristes, vaisseaux massifs, tout est là pour nous faire rêver.

ednrlgd

Le film est également en soit une démonstration technique avec un rendu final magnifique qui dépeint les différentes planètes de notre système solaire. La voix off est également captivante : il s’agit d’extraits de la lecture que fait l’astronome Carl Sagan de son ouvrage Pale Blue Dot : A Vision of the Human Future in Space. Une voix off sublimée par la musique qui souligne vraiment l’impression d’immensité de ces espaces inconnus.

Le court est d’autant plus percutant qu’il fait écho à de nombreuses annonces faites dernièrement dans les médias, concernant une volonté de certains Etats, comme la Chine et les Etats-Unis, ainsi que certaines grandes multinationales, comme Space X (dirigée par Elon Musk), de relancer l’aventure spatiale dans notre système solaire. Pour de nombreux scientifiques, Mars serait un bon début et pourrait probablement permettre de faire un bond de géant dans le domaine des voyages spatiaux.

Bref, n’hésitez plus, sautez dans l’inconnu et aller mater ce petit chef d’œuvre visuel visionnaire !